dimanche 2 juillet 2017

Chronique "La Passe-Miroir (T2) Les Disparus du Clairdelune" de Christelle Dabos



Maison d'édition : Gallimard Jeunesse

Date de publication : 29 Octobre 2015

Nombre de pages : 551 pages

Genre : Fantasy

Catégorie : Jeunesse, Young-Adult, Adultes

Tome : 2/4

Prix : 19 euros

Format : Grand Format



! Résumé spoilant le premier tome ! 


"Officiellement introduite à la cour comme Vice-conteuse, Ophélie découvre les mondanités d'un univers où complots et tensions politiques sont à l'oeuvre derrière les belles apparences. Entre l'arrivée de sa famille au Pôle et les exigences de Farouk, elle n'a d'autre choix que de s'appuyer sur Thorn, son énigmatique fiancé. Quand des nobles disparaissent les uns après les autres, la liseuse d'Anima doit user de ses talents pour mener l'enquête. Une mission qui va l'entraîner beaucoup plus loin que prévu, au coeur d'une vérité plus redoutable que tout ce à quoi elle s'était préparée..."


Après le coup de cœur phénoménal que j’avais eu pour le premier tome, j’avais hâte de lire ce roman mais j’ai réussi à me contenir et à ne pas me jeter dessus dès son arrivée sur mes étagères. J’ai cédé 5 mois après pour mon plus grand plaisir. Ma lecture s’est soldée par un énorme coup de cœur, et oui, encore une fois !

Dans ce second tome, nous retrouvons nos personnages adorés à la Citacielle, la capitale du monde d’Ophélie et Thorn. Quel plaisir de retrouver ces personnages. Le personnage d’Ophélie évolue de jeune fille à femme et prend en maturité et en intelligence. Elle apprend à s’affirmer face aux aristocrates, à ses proches ou encore à Thorn et gagne en courage. Je m’identifie beaucoup à ce personnage qui représente assez mon tempérament par moment. Ophélie n’est pas la seule à évoluer dans cette histoire, le personnage de Thorn change aussi même si cela est plus subtil. Il apprend à s’ouvrir un peu plus à Ophélie et à lui accorder davantage de confiance. En tant que lecteur, on découvre de multiples détails à propos de son passé et de sa famille. Leur relation se développe très lentement dans ce second tome mais l’on peut noter quelques changements qui ne sont pas pour me déplaire.

Comme dit un peu plus tôt, nous nous situons à la Citacielle, cette arche considérée comme une capitale dans l’univers de Christelle Dabos. Encore une fois, l’auteur a su m’intéresser et me subjuguer avec son univers  à la fois travaillé, complet et extrêmement immersif. Elle n’hésite pas à l’étendre grâce à une nouvelle intrigue de fond portée sur l’origine de ce monde et les dieux le dirigeant. J’ai adoré en apprendre davantage de ce côté-là. Ajouté à cette intrigue de fond, l’auteur insère une intrigue policière concernant des disparitions de célébrités de la Citacielle. Actions, révélations et surprises sont au rendez-vous ! Quant à la fin, elle est absolument frustrante et on a qu’une envie : se jeter sur le 3ème tome (ce que j’ai déjà fait mais je vous en parlerais dans une autre chronique).


 Enfin, je pense être obligé de mentionner la plume de Christelle Dabos qui est absolument magique, immersive, addictive et fluide au possible. Comme j’aime beaucoup le dire et je sais que je ne suis pas la seule, je considère cette saga comme le digne descendant d’Harry Potter. Je ne peux que vous incitez à dévorer cette pépite de la littérature française, qui est, évidemment, accessible à tous. 

Note : 5/5


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire