mercredi 11 septembre 2019

Chronique "Rouille" de Floriane Soulas #PLIB2019



#ISBN9782367406060


Dans un Paris alternatif du XIXe, alors que l'Homme a conquis la lune, une femme sans mémoire se démène pour trouver son identité

Paris, 1897. 
De nouveaux matériaux découverts sur la Lune ont permis des avancées scientifiques extraordinaires. Mais tout le monde n'en profite pas ! En dehors du Dôme qui protège le centre urbain riche et sophistiqué, le petit peuple survit tant bien que mal. C'est dans une maison close sur l'un de ces faubourgs malfamés qu'a échoué Violante, prostituée sans mémoire. Alors qu'elle se démène pour trouver son identité dans un monde dominé par les hommes et les puissants, sa meilleure amie disparaît dans d'atroces circonstances. 
Contre la raison, la jeune femme décide de prendre part aux investigations...



Dans ce roman, on suit Violante, une jeune prostituée qui a perdu la mémoire. J’ai bien aimé suivre les péripéties auxquelles était confronté Violante mais je n’ai pas particulièrement accroché à sa personnalité. Je l’ai trouvé un peu simple et lisse, j’aurai aimé une héroïne badasse ou forte et finalement, elle se fait rejeter au second plan dans à peu près tous les véritables moments d’action. 

Concernant l’intrigue, j’ai passé un bon moment grâce à un certain rythme. L’autrice a inséré pas mal d’action dans son histoire. Cependant, il manque selon moi beaucoup de surprises. J’ai trouvé les quelques retournements de situation prévisibles et peu originaux. L’histoire demeure intéressante mais ennuyante par moment car elle est trop prévisible. Du côté de l’univers, les idées sont bonnes et originales mais elles manquent de développement. Cela reste en surface et j’aurai aimé en savoir plus et découvrir un peu plus la haute société vu qu’on passe majoritairement du temps dans les bas fonds de Paris. 

Enfin, l’écriture de l’autrice est travaillée, prenante et fluide. Cela m’a permis d’avancer rapidement dans le roman et m’a donné envie de me plonger dans le prochain livre de l’autrice. 

Note : 4/5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire